Connect with us

Football

Élection à la FIF : Kouassi Parfait veut la Commission gouvernance et audit !

L’ancien président du Comité national de soutien aux Éléphants (2011-2020), le Docteur Kouassi Parfait, est en lice pour la FIF. Il brique la Présidence de la Commission gouvernance, audit et conformité de la faîtière.  Homme du sérail, ” KP”, comme on l’appelle affectueusement,  est un technocrate rompu à la gestion. Ses nombreuses expériences à la Chambre de commerce et d’industrie,  à la Bourse des valeurs régionales ou encore au Comité d’audit du Port autonome d’Abidjan plaident pour lui. Il entend mettre sa grande probité et sa maîtrise de la gouvernance au sein de la FIF, qui en a plus que jamais besoin après deux ans sous normalisation.
” Merci d’être venu en ce vendredi doublement Saint ; pour les Chrétiens et les Musulmans.  Je ne ferai pas un long discours. J’ai juste une petite nouvelle à vous porter . Je suis candidat à la présidence de la Commission gouvernance, d’audit et de conformité. Habituellement,  quand on va à une élection, on présente un programme. Ce matin , je ne vous montrerai pas de programme. Je vais juste vous montrer que cette commission est une innovation importante. “, a-t-il indiqué d’emblée.  Puis de se pencher sur les enjeux de la Commission en question.

” Pour en cerner les enjeux, je vous invite à jeter un regard sur l’état actuel de notre football. Je suis de ceux qui ont pensé qu’après l’explosion des Académiciens, en 1999, face à l’Espérance de Tunis, notre football allait mieux se structurer dans toutes ses composantes.  Malheureusement, cela n’a pas été fait. Notre football se porte mal, il est en crise. Les aspects de cette crise sont de plusieurs types . Il y a une crise de résultat.  Ni nos clubs ni la sélection n’arrivent à avoir des résultats probants depuis des années. L’autre crise , c’est la désaffection du public dans les Stades. Le public ne regarde même pas les matchs diffusés à la télévision . Il y a aussi une crise de financement de notre foot. Nos clubs n’ont pas de moyens financiers.”, a-t-il peint un tableau sombre de la situation actuelle du sport roi ivoirien. L’ancien dirigeant de l’Asec, de la JCAT et de l’AFAD ne s’est pas arrêté là. Il s’est apesanti sur le sort des joueurs du championnat.
” Les joueurs sont payés à des niveaux bas, ils n’ont pas de statuts. Ce qui explique la saignée de notre championnat qui est vidé de ses meilleurs éléments.  Les aspects moins visibles sont de loin la crise la plus grave. C’est la crise institutionnelle qui a provoqué l’intervention de la CAF et de la FIFA avec la mise en place du Comité de normalisation. La mauvaise gouvernance a été pointée comme source des problèmes que connaît notre football pour justifier cela.  Voilà ce qui m’emmène à être candidat. L’article 82 de la FIF met en exergue les 12 missions de cette Commission. “, a confié le Pharmacien de formation .

La création de cette Commission est une avancée capitale pour les clubs qui ne disposaient que de l’Assemblée générale pour surveiller ce qui se passe à l’intérieur de la Fede. ” C’est un rôle de gendarme mais aussi et surtout un outil de pilotage pour le Comité exécutif. C’est une évolution majeure. Je suis candidat parce que je suis un passionné de football. J’ai toujours aimé servir le football et j’ai toujours été dans des structures où j’ai pratiqué la bonne gouvernance. J’ai donc le profil idéal pour ce poste “, a-t-il conclu.

Sanh Séverin

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus sur Football

/* ]]> */